Qu’est-ce que le Blended Learning ?

Le blended learning (ou formation mixte) est un dispositif qui combine deux modalités d’apprentissage : l’eLearning (apprentissage en ligne) et le présentiel (formation classique).

L’apprenant est placé au coeur du processus de formation et il est acteur de sa formation. Ce type d’apprentissage favorise l’interactivité et l’apprentissage en ligne. L’apprenant se sent plus impliqué, et donc plus motivé. Les sessions en présentiel lui permettent d’échanger, de dialoguer avec le formateur et les autres apprenants, de travailler en collaboration et d’enrichir son apprentissage.
Blended Learning

Il n’y a pas un modèle de blended learning ; toutes les combinaisons sont possibles. La formation peut être plus orientée eLearning, et ponctuée de quelques sessions en présentiel pour échanger avec le formateur et les autres apprenants et mettre en pratique la théorie. La formation peut être principalement dispensée en présentiel, mais elle commence par un module d’introduction en Learning avec des exercices préparatoires et se termine par un module de validation des connaissances en eLearning…

L’apprenant peut choisir le lieu à partir duquel il veut travailler (au travail, à la maison ou ailleurs) et le moment où il peut le faire (pendant les heures de présence dans l’entreprise, le soir ou le week-end). Mais il appartient toujours au formateur de choisir les éléments étudiés en ligne et ceux étudiés en présentiel. Le formateur est l’interlocuteur clé qui transmet le savoir et guide l’apprenant.

Les avantages du blended learning du point de vue de l’apprenant

Dans ce type d’apprentissage dit « actif », l’apprenant est plus actif, il contrôle les ressources qu’il veut utiliser, il travaille activement la matière et se l’approprie dans le cadre d’un travail collaboratif ou d’équipe.

A chacun son rythme

L’apprenant étudie les modules eLearning à son rythme et autant de fois qu’il le souhaite.

Parcours de formation personnalisé

L’eLearning permet de proposer à l’apprenant un parcours de formation personnalisé, grâce à du contenu adapté à son niveau, et d’augmenter progressivement la difficulté pour arriver à l’objectif de la formation.

Les outils de reporting des LMS (progression des modules de formation, résultats aux quiz…) permettent au formateur d’identifier les niveaux des apprenants, et alors d’effectuer un suivi personnalisé et d’adapter le travail en présentiel en fonction des profils des apprenants.

Accès aux ressources depuis un seul et même endroit

L’apprenant accède aux ressources de sa formation à partir d’un même endroit. Il lui suffit d’un terminal (PC, tablette ou smartphone) et d’une connexion internet, ce qui lui permet de suivre une leçon, visionner une vidéo ou accéder à n’importe quelle ressource où qu’il soit et quelle que soit l’heure. Il n’a plus à se préoccuper d’avoir imprimé ou enregistré sur son ordinateur tel ou tel document.

Certains LMS permettent également en mobilité de continuer à accéder à sa formation, même sans connexion internet.

Plus de latitude dans son emploi du temps

L’apprenant organise sa formation en ligne en fonction de son emploi du temps. Il n’est plus contraint de suivre une formation selon un créneau horaire rigide.

Gain de temps

Il suffit de quelques secondes à l’apprenant pour se connecter à sa formation en ligne. Il s’affranchit de contraintes logistiques, telles que les déplacements.

Apprenant plus actif

L’apprenant apprend la théorie avec des ressources en ligne. Le temps en présentiel est alors utilisé pour joindre la pratique à la théorie et échanger.

Apprentissage des nouvelles technologies

Les moments d’échange et de travail collaboratif ne sont pas réservés au temps en présentiel. L’apprenant apprend à étudier, travailler et collaborer en ligne avec les outils modernes (outils de planification, d’écriture collaborative, de communication synchrone ‘ chat, forum, réseaux sociaux… -, etc.).

Les modèles de blended learning

La pédagogie de l’apprentissage mixte fait que le rôle de l’enseignant est de faciliter l’apprentissage de l’élève et la maîtrise de ses objectifs, ce qui est un changement avec le modèle traditionnel.

Michael B. Horn de l’institut Clayton Christensen a identifié les 4 modèles d’apprentissage mixte les plus fréquents.

Modèle de rotation

Les élèves échangent entre des postes de travail éducatifs dans la classe et à l’extérieur.

Modèle flexible

La principale source de contenu est internet et l’enseignant fournit une aide individualisée selon les besoins.

Modèle à la carte

Les élèves choisissent des cours en ligne à la maison ou à l’école en complément des cours classiques.

Modèle virtuel enrichi

L’enseignement se fait majoritairement à distance et il est combiné à des cours ponctuels à l’école.