Narbonne, France
04 68 70 98 31
sales@kapitec.com

Produire une voix off de qualité et engageante pour vos contenus eLearning

Réussir vos projets Digital Learning

Produire une voix off de qualité et engageante pour vos contenus eLearning

Trucs et astuces pour produire une voix off

L’audio est une part importante de votre contenu pédagogique. Les leçons en ligne s’avèrent plus naturelles et efficaces avec de la vidéo, des interactions, du texte et de l’audio !

Vous débutez et comme toute personne qui débute vous n’avez pas forcément d’expérience de la production de voix off. Et de plus, vous avez un budget serré. Mais que cela ne vous inquiète pas ! En suivant ces quelques étapes, vous devriez être en mesure de produire des narrations engageantes pour vos apprenants.

La voix off doit être enregistrée à la fin de votre projet, lorsque le contenu a été validé par l’équipe projet, et que le contenu ne changera plus. Ainsi vous optimiserez le temps de production de la voix off et vous éviterez d’avoir à réenregistrer la voix à plusieurs reprises.

Etape 1 : Choix du microphone

La première étape porte sur le choix du matériel, à savoir le microphone. Oubliez le micro intégré de votre ordinateur. Le contenu de la narration est un élément clé de vos cours eLearning tout comme la qualité de l’audio.

Vous trouverez deux types de microphones : les microphones condensateur que l’on retrouve communément dans les studios et les microphones dynamiques. Vous noterez qu’il existe également deux types de connecteurs : USB et XLR. Les microphones XLR requièrent l’achat d’une interface audio pour se connecter au système audio de votre ordinateur contrairement aux microphones USB.

Personnellement j’utilise un microphone USD cardioïde dont je suis très satisfaite. Il s’agit de l’AT2020USB+ que vous pouvez trouver à moins de 150 €uros TTC.

Maintenant que vous avez choisi votre microphone, il vous faut porter votre choix sur le logiciel à utiliser.

Etape 2 : Choix du logiciel

La question que vous vous posez est quel logiciel utiliser pour l’enregistrement de la voix off et pour éditer l’audio ?

Vous pourrez vous orienter vers Audacity, qui est un enregistreur et éditeur audio gratuit.

Si vous utilisez la solution auteur iSpring Suite pour créer vos contenus pédagogiques, alors il vous suffira d’utiliser les outils dédiés d’iSpring. Une caractéristique très intéressante d’iSpring est la synchronisation de la voix  off avec la diapositive lors de l’enregistrement. Si par exemple votre diapositive a une durée de 10 secondes et que la narration de la diapositive dure 20 secondes, alors la durée de la diapositive s’ajustera automatiquement à la voix.

Vous pourrez trouver d’autres logiciels pour cette tâche, comme par exemple Camtasia.

Etape 3 : Choix du local

Pour enregistrer, le narrateur devra veiller à enregistrer dans une pièce, petite et bien isolée, si possible, et loin de tout brouhaha.

Vous devrez vous assurer que rien ne vienne interrompre l’enregistrement, une porte ou une fenêtre qui claque, une sonnerie de téléphone…

Le narrateur doit pouvoir être installé confortablement et face au microphone.

L’utilisation d’un écran acoustique tout comme d’un prompteur peut également être envisagée.

Les aspects « matériels » étant réglés, il vous faut passer à une étape essentielle, à savoir l’écriture du script.

Etape 4 : Enregistrement du script détaillé

Cette étape est certainement la plus longue, mais elle est primordiale pour produire une voix off qui contribuera à atteindre les objectifs pédagogiques de votre cours eLearning.

Vous écrirez le texte complet de la narration, ainsi lors de l’enregistrement le narrateur se cantonnera strictement à votre script.

Il ne s’agit pas de faire de la prose. Ici, vous vous exprimerez avec des mots courants et compréhensibles par tous. Gardez à l’esprit qu’il y a une différence entre le langage écrit et le langage parlé.

En langage parlé, nous faisons des phrases courtes. Alors vous ferez des phrases courtes et vous ne lésinerez pas sur la ponctuation de votre script. Il n’est pas question que le narrateur se lance dans un marathon, ce qui est aurait un effet négatif pour vos apprenants. Le narrateur doit pouvoir « souffler », marquer des pauses lorsqu’il enregistre la voix off… et vos apprenants doivent avoir le temps de comprendre la notion expliquée.

Vous devez aller à l’essentiel et déterminer ce qui est réellement important.

Vous veillerez à découper le script en plusieurs parties. Chaque partie sera consacrée à une et une seule idée.

Dans le script écrit, vous ajouterez des notes de prononciation, d’émotions… à l’attention du narrateur.

Lorsque le script sera écrit, relisez-le à plusieurs reprises, et apportez-y les corrections nécessaires tant sur le contenu, le vocabulaire que la ponctuation.

Vous validerez votre script en faisant un enregistrement test. Vous l’écouterez pour y apporter les touches finales.

A ce stade, vous aurez fait le plus gros du travail.

Etape 5 : Le narrateur ou la narratrice

A cette étape, il ne vous reste plus qu’à trouver le narrateur ou la narratrice pour enregistrer la voix off.

Vous vous demanderez ce qui est le mieux : une voix féminine ou une voix masculine ? Quel type de voix : grave, aigüe… ? Avez-vous besoin de deux voix dans le cas de répliques ?

Vous trouverez certainement le profil recherché parmi vos collègues. Soumettez-leur un extrait de script et demandez-leur de faire un enregistrement test. Vous pouvez envisager de vous mettre face au narrateur lors de l’enregistrement pour lui indiquer quand monter la voix, la faire retomber, sourire… comme le ferait un chef d’orchestre. Oui ! Le sourire s’entend lors de l’expression orale. Il est essentiel que la voix ne soit pas plate. L’apprenant doit être maintenu engagé par une voix « vivante ».

Vous avez trouvé votre ou vos narrateurs. Excellent ! Vous pouvez passer à l’étape de production qui consiste à enregistrer la voix off, puis d’éditer l’audio avec le logiciel que vous aurez retenu pour supprimer du bruit, ajouter des fondus, etc.

Bon enregistrement !

Sandrine Boarqueiro-Verdun